Un projet porté par ADN Ouest pour la région Pays de la Loire
Actus numériques
#Métiers

(Interview) Jonathan Renou : BIM Manager

(19/01/17)

Encore confidentiel ces dernières années, le métier de BIM manager monte en puissance au point que, dans un futur proche, la totalité des acteurs de la construction devra posséder cette compétence numérique. Mais au fait, c’est quoi un BIM Manager ?

“Le Building information modeling (BIM) manager, c’est celui qui maîtrise le processus par lequel sont créées, enrichies, maintenues et exploitées toutes les données nécessaires à la construction ou la rénovation d’un bâtiment. Il est ainsi capable de couvrir l’ensemble des étapes du cycle de vie de l’ouvrage”, explique Jonathan. Le numérique, au stade de la maquette, permet de modéliser et de réaliser des simulations pour trouver la solution la plus juste techniquement et économiquement. Mais le BIM management, c’est aussi un apport considérable en méthodologie et en relation entre les multiples intervenants, sans compter la profusion de données générées par chaque projet. “La nouveauté, c’est que ce qui se faisait de manière empirique ou cloisonnée est aujourd’hui, grâce au numérique, modélisé et actualisé dans une démarche collaborative. C’est la fin d’un mode séquentiel où chacun travaille dans son coin”. Le BIM Manager est, en effet, en interaction avec de nombreux autres métiers : le client-payeur, l’architecte, le bureau d’études, l’économiste, le géomètre, l’assureur (car le BIM va avoir des incidences sur le montant des polices d’assurance), le gestionnaire du patrimoine, etc. La “sphère BIM” est encore émergente en France, alors que, dans d’autres pays, le virage a été pris depuis longtemps. “Dans les pays anglo-saxons, le BIM sert par exemple à connecter les services d’urgences aux bâtiments. Ils peuvent ainsi interagir à distance en cas d’incendie en fermant des portes coupe-feu et en coupant les arrivées de gaz”.

Jonathan Renou a anticipé le potentiel du BIM très tôt et cet ancien coffreur-bancheur, puis projeteur calculateur béton armé en bureau d’études, s’est formé seul au BIM dès 2010. “Je suis naturellement passionné par l’informatique et je développe des petits programmes depuis longtemps. Je suis assez branché Open Source et je partage beaucoup sur les réseaux sociaux. Je me suis formé seul, en lisant beaucoup en anglais et je suis monté en compétences progressivement”. Vous avez peut-être vu sa présentation “Êtes-vous BIM ready ?”, relayée par Médiaconstruct, une association dont la vocation est d’aider à la diffusion et l’appropriation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans toute la filière Bâtiment ? En France, le grand enjeu de demain est effectivement de constituer des équipes “BIM Ready”. “Cela semble encore difficile, car tout le monde n’a pas le même niveau de maturité par rapport à ces nouvelles méthodes. Demain, le BIM sera le standard des métiers de la construction. Être BIM manager ne sera plus un métier à part entière, mais une compétence ajoutée à d’autres !”